Chokri Belaid

Chokri Belaïd et sa fille escortés par les militaires

La petite fille du défunt porte en ce jour historique un t-shirt écrit dessus « Papa, qui l’a tué » et est entourée par les militaires qui assurent la marche vers El Jallez.

Chokri Belaïd, farouche défenseur des Droits de l’Homme, a réussi, après sa mort, à unir les tunisiens. Chose que plusieurs vivants n’ont toujours pas fait, pire encore, ils n’excellent que pour séparer les citoyens et créer des divisions au sein de ce Grand peuple tunisien.

Repose en paix M. Belaïd.

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.