Marketing & gamification : quelles conséquences ?

C’est désormais une technique fondamentale du marketing. La gamification fait entièrement partie du quotidien, et apporte son lot de détracteurs.

La gamification, c’est quoi ?

Terme provenant de la fin des années 2000, la gamification est utilisée pour désigner généralement l’utilisation de technologies qui sont liées aux jeux-vidéo. Notamment sur les mécanismes psychologiques. Cette technique intervient notamment pour permettre aux entreprises d’utiliser une façon ludique d’obtenir le maximum de données sur les clients. Mais aussi d’augmenter la fréquence de contact, pour optimiser la rentabilité de l’activité. Pour illustrer la gamification, l’on peut alors souligner le système de badges, niveaux, et autres points à collecter. Et cela fonctionne dans les tous les secteurs, grâce à Internet et autres réseaux sociaux.

Plusieurs pathologies

La dépendance est souvent évoquée en même temps que la gamification. Et pour cause, il est bien question de fidélisation, tout en évacuant une éventuelle frustration. Diverses catégories entrent ici en compte, comme le fait d’agir en fonction des pulsions. Et ce, pour obtenir une récompense par exemple. Il est aussi possible d’y évoquer l’habitude suite à la répétition de la relation gratifiante, ou encore l’accès à un groupe. Autre pathologie liée à la gamification, la stimulation.

Les données pour une dépendance

Avec toutes les données obtenues, les groupes n’hésitent aucunement à capter l’attention pour créer une véritable dépendance. Cette même gamification apporte un marketing neuronale nouveau. Une technique permettant la stimulation des comportements des acheteurs. Le tout, suite à l’identification des mécanismes cérébraux qui sont activés pendant un achat ou devant une publicité.

Auteur de l’article : Chris