Les villes où les logements étudiants sont les moins chers

En fonction des villes, les tarifs des logements étudiants peuvent être multipliés par trois. Par exemple, à Brest, les logements étudiants sont trois fois moins chers qu’à Paris.

Les villes chères

Paris apparaît ; et cela n’est pas surprenant, comme la ville la plus chère pour les logements étudiants. En moyenne, il faut compter 32,2 euros le mètre carré. Soit 644 euros pour 20 mètres carrés. Rien que la deuxième ville la plus chère parvient à se démarquer. À Bordeaux, le loyer se hisse à 18,6 euros le mètre carré en moyenne. Suit Lille et Lyon, avec, respectivement, 18,2 € et 18,1 € au mètre carré. Ces derniers peuvent notamment être de bons choix dans le cas d’un investissement immobilier.

Des différences selon les régions

Autre fait notable, les loyers sont bien différents en fonction des régions de France. En Occitanie, le loyer moyen s’affiche à 16,2 euros le mètre carré à Toulouse. Et 17,4 € à Montpellier. Dans la région Rhônes-Alpes, l’écart est plus fort. 16,2 euros le mètre carré à Grenoble, soit presque deux euros de moins qu’à Lyon.

Brest et la Bretagne

Voilà, clairement, la ville et la région où les logements étudiants sont les moins chers sur le marché immobilier. À Rennes, par exemple, il faut compter 16,7 euros au mètre carré. Mais c’est bien à Brest que les prix se démarquent fortement. Ici, le tarif moyen se hisse à 12,4 euros le mètre carré. Ce qui fait de Brest la ville la moins chère pour les étudiants. Et trois fois moins chère que la capitale.

Auteur de l’article : Chris