Les règles à connaître pour investir dans un parking

Très souvent, il est intéressant d’investir dans un parking. Surtout car beaucoup d’automobilistes désirent garer leur véhicule dans un milieu urbain. Sur le papier, investir dans un parking qui est bien situé, rapporte parfois bien plus qu’une chambre.

Pourquoi la préférence du parking ?

Pour une rentabilité locative exceptionnelle, c’est clairement vers les parkings qu’il faut se tourner. Avec un parking, il est notamment question de très peu de travaux d’entretien ; sans oublier que les loyers sont libres. Les préavis, quant à eux, sont de seulement un mois, quand les charges de copropriété sont finalement faibles. Autant de raison de penser à un investissement dans un parking. À noter également qu’un parking est une valeur sûre. Notamment dans l’hypercentre des villes, là où les immeubles ne possèdent pas de parking souterrain.

Les meilleurs emplacements

Tout comme l’investissement immobilier des plus classiques, investir dans un parking ou un garage demande un peu de réflexion. Dès lors, il convient de garder à l’esprit que certains emplacements sont plus demandés que d’autres. Les premiers et deuxièmes sous-sols sont toujours à privilégier. Ainsi que la proximité d’une issue et la présence d’une caméra. Tout cela apporte un bonus non-négligeable.

Il est aussi à noter que la rampe d’accès et les emplacements doivent avoir une taille assez importante, pour une conduite plus facile. Enfin, toujours privilégier un box fermé si cela est possible. La sécurité y est accrue.

Quelques règles

Louer un parking, est synonyme de contrat écrit. Le parking n’entre pas en tant que bail d’habitation, mais est bien dans le Code civil. Niveau loyer, il est entièrement libre, mais tout doit apparaître dans le contrat de bail. Aussi bien le montant du loyer, que la durée de location, et autres règles de révision.

Enfin, et dans l’hypothèse d’une rotation, il convient de respecter un mois de préavis entre les locataires.

Auteur de l’article : Chris