Investir en SCPI : les options les plus avantageuses

Selon les objectifs de chacun, il existe plusieurs façons d’optimiser les acquisitions des parts de SCPI.

Investir dans une SCPI revient à devenir associé d’une société d’immobilier d’entreprise. Mais pour se lancer dans ce projet patrimonial fort, il faut savoir qu’il existe plusieurs options d’investissement, plus ou moins avantageuses selon les situations personnelles et financières.

4. Investir au comptant

Dans les faits, cette option permet l’achat des parts de SCPI en direct. Il faut, ici, s’adresser à la banque, à l’assureur ou à un conseiller ou plateforme Internet spécialisée. Cette option possède cependant un inconvénient de taille. L’imposition des revenus versés de la SCPI, à hauteur de 100 %. L’investissement est donc limité à l’apport personnel initial.

3. Investir à crédit

Après l’investissement au comptant, place à l’investissement à crédit. Ici, investir en SCPI est possible avec un prêt. Les avantages sont clairs. Pouvoir profiter d’un effet de levier du crédit. Permettant alors d’investir plus qu’au départ. Tout en optimisant la fiscalité. Attention cependant, puisque le coût du crédit et les difficultés d’obtention d’un prêt sont à prendre en compte.

2. SCPI et Assurance vie

Autre option à prendre en considération, l’investissement en SCPI, directement dans l’assurance vie. De nombreux contrats proposent cette solution. Ici, cela permet un accès à plus de liquidité, et à la fiscalité plus qu’attrayante de l’assurance vie. En revanche, il est question d’un choix limité de SCPI, et de l’impossibilité de financer l’investissement avec un crédit.

1. Le démembrement de propriété

Sur le papier, il est question de scinder l’usufruit de la nue-propriété des parts de SCPI. Et ce, pour une période définie. Qui va, en moyenne, de dix à quinze ans. À savoir que l’usufruitier et le nu-propriétaire ont une décote à l’achat sur le prix des parts démembrées. Et que le nu-propriétaire possède, pendant la durée du démembrement, une fiscalité optimale.

Auteur de l’article : David Delair

Responsable éditorial - Banque Finance Immobilier Corporate. Retrouvez-moi sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/david-delair-356411158/ et sur Twitter : https://twitter.com/FinanceEconomie