Etre une femme coûte plus cher qu’être un homme

Dans les faits, une femme reste moins payée et plus précaire qu’un homme.

C’est un récent rapport qui met au point un tableau évoquant les injustices faites aux femmes. Bien qu’anciens, certains chiffres sont toujours valables et permettent de confirmer qu’être une femme, coûte plus cher qu’être un homme.

Un demi-million de dollars de moins

En France par exemple, et pour le même poste, le même secteur et la même expérience, être une femme fait perdre 15 % de salaire en moyenne. Chaque année. Soit, à terme, deux mois de salaires sur un an. Dans toute une carrière professionnelle, cela représente un demi-million de dollars. Tout cela d’après les calculs de l’agence Britannique Chartered Management Institute.

Des diplômes, pour rien

À noter que pas moins de 54 % des diplômés de l’enseignement supérieur sont des femmes dans tous les pays du G20. Et pas moins de 58 % en France. Cependant, c’est bien dans les emplois sans qualification que les femmes apparaissent le plus. À hauteur de 62 %. Les postes élevés, de leur côté, ne comptent que très peu de femmes. À souligner que seulement 24 % des femmes dans toute l’Europe, occupent des postes de direction.

Moins de temps libre pour une femme

Dans toute l’Europe, les femmes perdent 26 heures par semaine pour des activités qui ne sont pas rémunérées. Comme le ménage et les corvées habituelles. 9 heures seulement pour les hommes. Du côté de la France, une femme s’occupe des tâches domestiques pendant 3 heures 52 chaque jour. Un homme, 2 heures 24. 71 % pour le ménage, la cuisine, le linge et les courses. Et 70 % pour le soin des enfants par exemple. Un homme s’occupera du bricolage, à 88 %. De plus, du côté des loisirs, une femme à 18 % de temps libre en moins.

Auteur de l’article : Chris