Population française : les chiffres clés de la démographie en France

Dans les faits, il y a 67 millions d’habitants en France, et des bébés en baisse.

C’est début 2019, que la France a atteint le cap des 67 millions d’habitants. D’après l’Insee, cela représente une croissance de 0,3 %, qui suit la baisse de la natalité depuis plus de quatre ans maintenant.

Un chiffre très bas depuis la Seconde Guerre mondiale

Bien que le solde entre les naissances et les décès reste positif, le solde est très bas. Et il n’a même jamais été aussi bas depuis la Seconde Guerre mondiale. Rien qu’en 2018, il sera possible de dénombrer 758 000 naissances, pour 614 000 décès. De plus, l’Insee a modifié le questionnaire de recensement pour prendre en compte les double résidences. Ainsi, en 2018, le nombre d’habitants a été révisé à 66 891 000, contre 67,2 millions annoncé début 2018.

Baisse des naissances

Une confirmation de taille, la baisse des naissances est bien à l’ordre du jour. En 2015, il était question de 20 000 bébés par mois, puis 15 000 en 2016 et 14 000 en 2017. Enfin, en 2018, seules 12 000 naissances étaient recensées. À noter que ce recul de naissances est à mettre, en partie, sur le compte de l’arrivée en âge de procréer de générations bien moins nombreuses que celles présentes lors du fameux baby boom. L’on dénombre, en France, 8,4 millions de femmes entre 20 et 40 ans en 2018. Contre 9,1 millions en 1998, et 8,8 millions en 2008.

L’espérance de vie élevée en Europe

Pour les femmes, l’espérance de vie se situe à 85,3 ans. Cette valeur se veut d’ailleurs comme l’une des plus élevées de toute l’Europe. L’espérance de vie des hommes n’atteint, quant à elle, que la neuvième position. Avec 79,4 ans. Si l’espérance de vie des hommes progresse légèrement, il est à noter que celle des femmes baisse, de 0,1 an.



Auteur de l’article : Chris