Comment réduire ses impôts en investissant dans une SCPI fiscale ?

Une SCPI fiscale peut réduire les impôts jusqu’à 21 %

Pour seulement 5 000 euros d’investissement, les SCPI de défiscalisation apportent des solutions. Retour donc, sur comment réduire ses impôts en investissant dans une SCPI fiscale.

Dans son principe, il faut également savoir que les revenus d’une SCPI fiscale participent énormément au remboursement de l’emprunt. De plus, et à terme, l’intégralité du patrimoine de la SCPI est liquidée et tous les associés sont remboursés. Bien sûr, à hauteur de leur quote part. Trois objectifs sont en avant ici ; réaliser une réduction d’impôts. Allant de 12 à 21 %. Mais aussi constituer un patrimoine immobilier. Et protéger les proches des imprévus. Notamment dans le cas d’un achat à crédit. Son fonctionnement est simple. Premièrement, la SCPI collecte les fonds sur 12 à 18 mois. Puis la SCPI fiscale acquiert les immeubles, avant de mettre les biens en location. Enfin, la SCPI est liquidée dans le sens où le patrimoine immobilier est vendu. C’est à ce moment-là que les associés récupèrent des acomptes en fonction des cessions.

Avantages et frais

Une SCPI fiscale possède de nombreux avantages. À commencer par une réduction d’impôts des revenus. Et ce, dès la première année de souscription. Un accès dès la somme de 5 000 euros, et même la possibilité de financer à crédit la SCPI. De plus, il est question d’un complément d’investissement. Afin d’atteindre les plafonds fiscaux actuels. Enfin, dans les avantages d’une SCPI fiscale, il est à noter un patrimoine mutualisé sur plusieurs locataires. Et pas de gestion immobilière. En effet, il n’est pas question de travaux, ou de locataires en direct. Du côté des frais, l’on retrouve les frais de souscription, et les frais de gestion à l’année.

Auteur de l’article : Chris