Acheter une maison de vacances à plusieurs : comment faire ?

Un projet immobilier à plusieurs peut faire peur ; mais tout pourrait bien se passer.

En effet, en sélectionnant avec soin les co-acheteurs de la maison, tout en choisissant une structure juridique adaptée, tout se passera bien. Pourtant, nombreux y sont réfractaires, malgré des avantages indéniables.

Avant tout, il convient donc d’effectuer des calculs avant de se lancer dans l’achat d’une maison de vacances. En effet, il faut prendre en compte assurance, impôts locaux, abonnement à l’eau, électricité, …, et les éventuelles réparations. De plus, les frais d’entretien de la maison de vacances peuvent grimper jusqu’à 4 % du prix d’achat de la maison. Et ce, chaque année. Bien souvent, acheter une maison de vacances pour y passer quelques jours par an n’est pas aussi rentable que partir en famille au bout du monde pour les vacances. Dès lors, une solution de taille s’impose, l’achat d’une maison de vacances à plusieurs. Ici, il convient donc de choisir ses co-acheteurs avec soin. Inutile de choisir des personnes ayant un mode de vie radicalement opposé. Par exemple, difficile d’acheter une maison de vacances avec une personne maniaque, si une autre personne l’est beaucoup moins.

Viser la SCI, Société civile immobilière

Pour acheter une maison de vacances à plusieurs, la SCI est à l’ordre du jour. Cette dernière permettra à chacun de détenir des parts en fonction de la contribution à l’achat. De plus, elle permet de fixer les périodes d’occupation, les charges, ou encore les modalités de vote concernant les travaux. Ou la revente. Attention cependant à bien se mettre d’accord sur les clauses de la SCI. En effet, en fonction des clauses, et dans le cas d’une revente, la majorité des actionnaires devront être d’accord avec cette cession. Sous peine de voir les démarches entièrement bloquées.

Auteur de l’article : Chris