Immobilier : à côté de quelle station de métro faut-il acheter un appartement à Paris ?

À Paris, il existe une technique, celle d’acheter un appartement proche d’une station de métro qui se veut rentable.

À Paris, il faut savoir que la rentabilité d’un investissement immobilier peut passer du simple au double, en fonction de la station de métro choisie. Les quartiers populaires permettent un meilleur amortissement, que les zones plus huppées.

C’est un peu moins de 25 ans qu’il faut pour rentabiliser un investissement immobilier à Paris. En moyenne. Pourtant, les durées d’amortissement sont très variées en fonction de la station de métro. Une étude de Homepilot, spécialiste de la gestion locative, vient d’ailleurs confirmer cela. Et ce fait peut se produire dans le même arrondissement. Par exemple, un appartement acheté à Marcadet Poissonniers sera rentabilisé en 24,4 ans. Contre 18,2 ans pour un appartement à Château Rouge. Pourtant, seulement 700 mètres séparent ces deux stations de métro. Le cofondateur de Homepilot, Gilles Bourcy, souligne d’ailleurs que « Réaliser un investissement locatif rentable nécessite une connaissance fine du marché ». Ce dernier aura même édité une cartographie de Paris. Avec la rentabilité des investissements en fonction du lieu.

Quelles stations de métro choisir ?

Dans la pratique, si l’achat est moins cher, l’amortissement est plus rapide. Cela est normal. Les quartiers les plus populaires sont donc bien plus rentables que les quartiers les plus chics de Paris. Ainsi, les stations de métro la Porte de Clichy et Riquet se veulent être un très bon choix. Ici, il faut une moyenne de 17,4 et 18 ans pour amortir l’investissement. À l’inverse, un achat proche des stations de métro Varenne, Solférino et Saint-Germain-des-Près affiche une moyenne de 32 ans avant l’amortissement.

Auteur de l’article : Chris