Recrutement de 978 agents par le ministère de l’Agriculture

Ghaith J. // 27 September 2011 

LIENS SPONSORISES

Les résultats de recrutement de 978 agents dont 314 sont des ingénieurs seront annoncés au cours de la semaine prochaine, a annoncé M. Mokhtar Jallali, ministre de l’Agriculture et de l’environnement, lors d’une rencontre sur «l’emploi et le renforcement de l’investissement dans l’agriculture et l’environnement».

Ministere AgricultureLe ministre a précisé au cours de cette manifestation, tenue lundi dans le cadre du mois de “septembre pour l’emploi et le développement régional», que ces recrutements sont soumis à des critères connus d’avance, tels que l’âge du demandeur d’emploi, sa situation familiale, l’ancienneté du diplôme, sa formation complémentaire et les stages professionnels qu’il a effectués.

Il a indiqué que l’opération d’évaluation des dossiers des demandeurs d’emploi sera réalisée selon un logiciel informatique spécifique et sans aucune intervention, précisant que le ministère a rompu avec les anciennes pratiques, tel que le népotisme.

Cette mesure, a-t-il dit, s’inscrit dans le cadre de la nouvelle approche du ministère, pour traiter la problématique du chômage dans le secteur agricole. Cette approche consiste à définir les besoins des services et structures du ministère en ressources humaines (diplômés du supérieur, techniciens, ouvriers spécialisés..).

Le ministère a entamé la régularisation de la situation des ouvriers qui travaillaient sans interruption avant l’année 2000 et dont le nombre s’élève à 6316 agents, de celle des ouvriers sur chantiers après l’année 2000, soit 500 ouvriers, ainsi que la situation des travailleurs exerçant dans le cadre de la sous-traitance, a affirmé le ministre.

La deuxième étape de cette approche et la “plus importante” consiste à encourager l’initiative privée et les jeunes promoteurs qui disposent des critères requis pour la création de projets.

L’installation à leur propre compte des jeunes investisseurs est la meilleure solution permettant de surmonter le problème du chômage, a fait savoir le ministre, d’autant que l’Etat est incapable de satisfaire toutes les demandes d’emploi.

M. Jallali a rappelé que les différentes incitations fiscales et financières décidées par l’ETAT pour encourager l’investissement privé dans le secteur agricole exige la dynamisation des mécanismes de financement de l’investissement, la révision des conditions d’octroi des crédits et des taux d’intérêts appliqués sur les crédits.

Le ministre a signalé que le financement des projets agricoles par les banques en 2010 n’a pas dépassé 19% de la valeur des investissements et s’est établi à moins de 2% dans quelques gouvernorats du pays.

Il a mis l’accent sur les opportunités que le secteur de l’environnement offre dans les domaines de l’emploi et de l’investissement, compte tenu notamment, du développement du cadre juridique régissant les normes environnementales en vigueur et exigées lors de la réalisation et de l’exploitation des projets, d’autant que les projets et services environnementaux sont appelés à croître dans les années à venir.

M. Mustapha Ettaoui de la direction générale de la production agricole a passé en revue les projets agricoles qui présentent un fort potentiel d’investissement, à l’instar de la culture des légumes-feuilles, des cerises, des figues séchées, des câpres, des champignons, des plantes médicinales, aromatiques et d’ornementation, de l’élevage d’équidés, de camélidés, de caprins, de vaches laitières, d’oies et de la grive ainsi que l’héliciculture.

Il a fait savoir que le succès de l’investisseur agricole est tributaire d’un ensemble de facteurs, dont l’exploitation de l’information agricole disponible, la simplification des procédures administratives, la coordination entre les différentes parties concernées et le regroupement des entreprises et associations en rapport avec le secteur.

LIENS SPONSORISES

    Actualités les plus partagées

Tixup.com est, depuis 2007, une référence du web en Tunisie et dans certains pays francophones. Fort de son succès dans le milieu estudiantin, Tixup.com s'est orienté vers une population jeune d'étudiants et chefs d'entreprises avec l'actualité en Tunisie et de part du monde (France, Belgique, Canada, Maroc, Algérie).
Proposant une panoplie de services et ressources, le portail, tunisien à la base, s'est converti en premier lieu pour toucher le grand maghreb et par la suite, il s'est internationalisé avec des visiteurs et des membres de la France, la Belgique, le Canada et d'autres pays.
Finalement, Tixup.com a su s'imposer pour devenir une référence sur le web et est continuellment en évolution pour proposer de nouveaux services et ressources (vidéos, photos, guide de voyage, petites annonces, etc.)