Sans pour autant se contredire, les différentes mesures du chômage ne révèlent pas le même résultat

D’après l’Institut de la statistique, le taux de chômage en France a reculé de 0,1 point au quatrième trimestre 2013, à 9,8 % de la population active en métropole.

L’Institut de la statistique mesurant le chômage selon les normes du Bureau international du travail (BIT) indique ce jeudi que le taux de chômage en France a baissé de 0,1 point au 4e trimestre 2013, à 9,8% de la population active en métropole (10,2% avec lesDom).

Le ministre du Travail Michel Sapin précise dans un communiqué que depuis mi-2011 le chômage n’avait pas reculé et voilà que conformément à l’avance du Président de la République, celui-ci a baissé en fin d’année 2013.
Par contre la deuxième mesure du chômage en France à savoir le nombre d’inscriptions à Pôle emploi, indique que le chômage continue de progresser fin 2013. Un résultat allant à l’encontre de la capacité d’inverser la courbe de chômage à la fin de l’année dernière.
L’Insee tente de clarifier les choses dans un communiqué en soulignant que les deux mesures ne sont pas contradictoires, car elles ne représentent pas les mêmes situations. Ainsi, sur l’année, le nombre de chômeurs au sens du BIT est stable alors que le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits à Pôle emploi classés en catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de 190.000.

l'Institut de la statistique vient de publier ses statistiques
l’Institut de la statistique vient de publier ses statistiques

 

Auteur de l’article : Donia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.