Les subventions agricoles en hausse dans les plus grandes économies du monde

Les subventions agricoles dans les principales économies de la planète ont augmenté en 2012, selon l’OCDE, inversant une tendance à long terme que les gouvernements ont versé plus de financement dans l’agriculture, malgré des budgets tendus et les prix élevés des denrées alimentaires.

Dans son rapport annuel sur l’agriculture mondiale, l’OCDE a déclaré le soutien de l’Etat pour l’agriculture s’élève à une moyenne de un sixième des recettes agricoles brutes dans les 47 pays couverts par l’évaluation, environ 17 pour cent des recettes totales en 2012, comparativement à 15 pour cent en 2011 .

L’Organisation de coopération et de développement économiques a déclaré que la hausse n’était pas nécessaire et que les prix élevés pour les agriculteurs ont fait le timing opportun pour les gouvernements de réduire les subventions qui faussent les marchés alimentaires et perturbent le commerce.

«Avec les marchés mondiaux des produits alimentaires et dynamisme et la hausse des prix des matières premières devrait se poursuivre, le moment est venu pour les gouvernements de s’engager de manière crédible à la réforme du soutien agricole de grande envergure», des échanges et de l’agriculture Directeur Ken Ash dit.

Le rapport a été présenté à Bruxelles, siège de l’Union européenne, selon lequel l’OCDE avait fait «des mesures importantes» dans la réforme de son programme de subventions extrêmement généreuses, la politique agricole commune, mais de multiples améliorations peuvent encore être faites.

En Juin, l’Union européenne a annoncé une refonte majeure de la très critiquée PAC qui inclurait la baisse des subventions pour les exploitations industrielles et un coup de pouce aux jeunes agriculteurs.

Selon les règles actuelles, 80 pour cent des paiements de la PAC vers le top des 20 pour cent des exploitations agricoles intensives depuis plusieurs pays relient encore les subventions aux niveaux de production.

Selon la nouvelle proposition, les États membres devraient veiller à ce que d’ici 2019, chaque agriculteur reçoit au moins 60 pour cent de la subvention moyenne par hectare.

Mais selon l’OCDE, la réforme, qui est toujours en suspens, “ne représente pas un écart important par soit l’orientation actuelle ou la taille du soutien agricole dans le bloc de pays 28».

Selon l’OCDE, en 2012, les subventions représentaient 19 pour cent des recettes agricoles dans l’UE, qui sont comparés à 7 pour cent aux États-Unis.

Et tout effort visant à mieux répartir les subventions dans le bloc “devraient être jugés seulement une fois mis en œuvre,” a déclaré l’organisation.

L’OCDE a quant à lui déclaré que des subventions dans les principales économies émergentes ont continué à croître. L’année dernière, le soutien à l’agriculture a augmenté de 17 pour cent des recettes totales en Chine et 21 pour cent en Indonésie.

Le Brésil est cependant resté à un niveau relativement bas de 5 pour cent et l’Afrique du Sud à 3 pour cent.

 

photo_1379517061405-1-0
Les travailleurs espagnols rassemblent la nectarine dans une ferme en Ille-sur-Têt, sud de la France

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire