Deux amendes infligées à la Société Générale par l’AMF

Une amande de 500 000 euros a été infligée à la Société générale par l‘Autorité des marchés financiers,  épinglant des “lacunes dans la mise en œuvre” d’une procédure d’audit dans ses activités de gestion d’actifs.

“Il est fait grief à la Société générale de ne pas avoir doté le pôle ‘audit’ (…) des moyens humains et des procédures permettant d’auditer” ses activités de gestion d’actifs “afin d’apprécier la qualité de leur organisation interne”estime l’AMF. L’Autorité reproche également à “la Société générale de ne pas s’être dotée des moyens informatiques en adéquation avec son activité”.

DEUXIÈME AMENDE

C’est la deuxième amende depuis celle prononcée par l’AMF en fin juillet contre la banque française, la deuxième amende s’élève à 280 000 euros. Dans cette deuxième décision, publiée le 31 juillet, l’AMF s’est penchée sur les conditions de commercialisation du Fonds commun de placement (FCP) SGAM Invest Prudence PEA, géré par Société générale gestion, branche consacrée à la gestion d’actifs de la banque française.

l’AMF à travers cet FCP, a considéré la banque de “ne pas avoir servi au mieux l’intérêt des porteurs” en évaluant de façon “précise et indépendante” des produits financiers complexes, comme les CDO (titres dérivés adossés à des crédits immobiliers).

 

L'autorité des marchés financiers
L’autorité des marchés financiers

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire