Le gouvernement français décide de vendre “ses bijoux de famille”

En effet, Jean-Marc Ayrault a confirmé dimanche soir que le gouvernement réfléchissait à réduire la participation de l’État dans le capital “d’un certain nombre d’entreprises publiques où le taux de participation de l’État est très important”.

Dans le même contexte, le Premier ministre prévient: “ce n’est pas pour boucher les trous du budget” mais bien “pour financer de l’investissement” en vue de donner l’exemple des 20 milliards d’euros nécessaires pour le financement de l’installation d’internet à très haut débit sur tout le territoire.

Rappelons que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait déjà émis l’hypothèse début avril, dans une interview au Wall Street Journal “Dans le cadre de la restructuration budgétaire et la modernisation des politiques publiques, nous réfléchissons en effet à un changement de nos participations”.

Jean-Marc Ayrault

Il avait également préciser : “nous n’excluons pas ce genre d’action, mais nous ne voulons pas perdre notre influence sur les entreprises”.

Jean-Marc Ayrault a toutefois légèrement corrigé le tir dimanche, en précisant que cette réduction ne serait pas affectée aux “trous du budget” comme l’entendait Arnaud Montebourg, mais à “l’investissement”

Auteur de l’article : Iheb Ab

Laisser un commentaire