Menace islamiste ou manipulation médiatique ?

On n’arrête pas ces temps si de parler de menace islamique, de régressement de l’état et que toute tunisienne va perdre son statut a cause de Ennahda. On a tellement entendu parler de cette menace par des articles notamment sur Facebook et des vidéos publiées à l’encontre de Mr Rached Ghanouchi et son parti que plusieurs d’entre nous sont devenus septiques et carrément contre les islamistes. Personnellement, j’ai fait partie de ces personnes jusqu’à ce que mon père me fasse la morale et me demande de quel droit je fonds un tel jugement, d’où je connais ce

Rached Ghannouchi
Rached Ghannouchi

Ghannouchi et qui me donne le droit de le juger ? Cela m’a tellement interpelée que j’ai commencé à me renseigner sur ce personnage et son mouvement. En bref, le parti Ennahda a été  Fondé en 1981 par des intellectuels inspirés par les Frères musulmans égyptiens (renaissance). Après les élections de 1989, ses militants ont été pourchassés et emprisonnés.

J’ai tout d’abord appris que Les islamistes tunisiens entendent profiter de la chute du régime Ben Ali pour revenir sur la scène politique, en prenant soin, à la manière des islamistes turcs au pouvoir, de ne pas effrayer une société largement laïque contrairement à la crainte du député français Christian Vanneste qui n’a pas hésité à déclarer qu’un régime autoritaire valait mieux qu’islamiste.  Donc je me suis tournée vers le leader de ce mouvement en visionnant des vidéos de ce dernier.

J’étais impressionnée par le charismatique Rached Ghanouchi qui m’a inspiré confiance et m’a convaincu par ces interviews. Depuis Londres, Ghannouchi s’était aussi voulu rassurant: “la charia (la loi islamique) n’a pas sa place en Tunisie” et “la peur est uniquement basée sur l’ignorance“, qu’il impute à la politique de diabolisation de son mouvement par Ben Ali. En effet, ben Ali n’a pas hésité à faire de ce dernier un terroriste en l’accusant de plusieurs attentats, mais au final, ou sont les preuves ? Y en a pas réellement, seulement des soit disant déclarations faites par des barbus, des jeunes hommes effrayés prêt a tout pour s’en sortir.

Un porte-parole d’Ennahda a annoncé depuis Paris que le mouvement ne présenterait pas de candidat à la présidentielle, mais qu’il voulait participer  aux législatives. Les deux élections sont prévues d’ici six mois.

Personnellement au cours de mes recherches, j ai  lu dans une interview accordée au journal Le Parisien, son porte-parole, Hamadi Djebali, affirme que son mouvement “n’a pas l’intention d’organiser un retour à la Khomeiny” pour Rached Ghannouchi  le leader du parti (Khomeiny était revenu pour déposer le Shah d’Iran en 1979), “Enhanda revendique avant tout la reconnaissance du multipartisme et son droit légitime à participer à la construction d’un nouvel échiquier politique. Nous ne cherchons pas la confrontation“. D’après L’Express, le leader des islamistes tunisiens est même mal vu par la chaîne extrémiste libanaise Al Manar. Le New York Times l’a même qualifié de “progressiste“.

De plus si on se base sur l’histoire de 1989, le parti avait recueilli 15% des voix. Mais il a subi un coup terrible en 1999 quand Ben Ali a fait emprisonner 30.000 de ses membres. Depuis, “le mouvement islamiste semble désorganisé” explique le chercheur français Pierre Vermeuren à L’Express, et très isolé, d’après un article de Libération datant de 2004, pour les formations d’opposition, l’islamisme fait office de repoussoir. Et d’après de récent sondage, les islamistes ne représentent plus que 4%.

Donc, finalement, cette crainte n’a pas lieu d’être, déjà que les islamistes ne visent pas le pouvoir mais aussi, même si c’était le cas, ils sont peu nombreux pour gagner les élections et de plus, parmi mes recherches, je suis tombée sur une interview de Mr Rached Ghanouchi qui infirmait être pour l’égalité des sexes, l’émancipation de la femme, pour le respect des religions et leurs lieux de cultes et enfin contre la polygamie. Donc tout ça pour dire que la réelle menace qui existe est la fausse idée, le faux pré-jugement, le manque d’information et la manipulation  médiatique.

Auteur de l’article : Asma Bou Dabouss

2 commentaires sur “Menace islamiste ou manipulation médiatique ?

    quoi..comment!!

    (27 février 2011 - 7:33)

    j’aime bien votre article;pourriez vous indiquer la raison pour laquelle votre article laisse entendre que vous et les gens “qui ont peur” ne seront pas préts à respecter les “islamistes” ,comme tout le monde aime les appeler,et s’ils constituaint une masse plus importante?,et ils “qui ont peur” sont prés,avant meme d’ecouter,à les anéantir bien que ces derniers se disent ouverts,…

    asma

    (27 février 2011 - 15:17)

    bon je l es precisé , j avais peur avant de faire des recherches , la c plus le cas , deja moi meme chui musulmane croyante et pratiquante mais ouverte et liberal , donc deja j ai pas peur des musulmans mais des islanistes considere comme integriste ( car qu on le veuille ou pas on a cette tendance en tunisie ou on a pas l’islam moderer mais l islam integral ) personnelement avec les crimes dont ete accusé ghanouchi , j en es eu peur mais par la suite , reelement , j ai pas trouvé de preuve contre lui , o contraire , j aime bien ce personnage et ces idees qui est assez moderer et meme ces enfants sont comme la masse ( j ai fait des recherches ) . aucune personne censer ne refuserait un discours logique !!!! la parole de dieu reste la parole de dieu amis nombreuses sont les interpretations , si c gens viennent avec un message de paix et de respect qui va leur dire non ??? sa serait con . j espere que m a reponse vous a satisfait

Laisser un commentaire