Laszlo Csatary

Allemagne : La traque des nazis reprend

Plus de 7 décennies après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’Allemagne reste hantée par ses démons qui ont noirci des pages de son histoire et du monde entier, la chasse aux nazis rouvre.

Des affiches sont placardées sur les murs, une photographie en noir et blanc montre l’entrée du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau. Le message est fort et se veut efficace. Il y a moins d’un siècle, une majorité du peuple allemand soutenait un homme, ignorant qu’il était l’un des plus grands criminels que le monde n’ait jamais connu.

Encore aujourd’hui, c’est un fardeau très lourd à porter, mais qui s’allège à chaque fois qu’un ancien nazi est capturé. Lorsque le Troisième Reich s’effondre en mai 1945, bon nombre d’entre eux furent capturés, les 24 plus grands responsables de cette dictature jugés lors du procès de Nuremberg que Jean Marie Le Pen comparait à un meeting de Nicolas Sarkozy, mais beaucoup réussirent à échapper à la potence.

« Des millions d’innocents ont été assassinés par des criminels nazis. Quelques-uns des auteurs sont libres et en vie ! Aidez-nous à les faire comparaître devant la justice » demande le centre Simon-Wiesenthal. L’ONG promet une récompense allant jusqu’à 25 000 euros pour toutes informations importantes.

Efraim Zuroff, directeur du centre Simon-Wiesenthal en Israël, déplore le peu de temps qu’il reste à son organisation pour mettre la main sur des anciens nazis, « deux ou trois ans au maximum. Nous espérons recevoir des indices sur des gens qui ont travaillé dans des camps de la mort ou servi dans des ‘Einsatzgruppen » a-t-il ajouté.

À ce jour, cet historien estime que sur les 6 000 personnes ayant travaillé dans les camps ou les Einsatzgruppen, « 2 % d’entre elles sont encore en vie, soit 120 personnes, et la moitié ne peuvent pas être poursuivies pour des raisons médicales, cela fait donc 60 restants. » Cette justice tardive, et le procès de vieillards comme Lazlo Csatary, le criminel le plus recherché au monde retrouvé à Budapest, ayant plus de 90 ans fait débat.

Le procès de Nuremberg se tint du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946.
Le procès de Nuremberg se tint du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.