USA: Un chat à deux têtes en Oregon

Les cas de siamois on en trouve partout dans le monde et on en a toujours parlé dans les médias. Mais un chat à deux têtes serait un scoop.

C’est en Oregon, aux Etats-Unis, que des enfants rapportent à leur mère que leur chat vient d’accoucher de plusieurs chatons dont un à deux têtes. La première réaction de Stephanie Durkee, la mère, était: “Vous êtres fatigués, un chaton à deux têtes ça n’existe pas”. Mais en cherchant les chatons, elle découvre qu’un des chats a vraiment deux têtes.

Ce nouveau né à deux têtes a été rejeté par sa mère et donc il dû être nourri par sa maîtresse à la pipette pour qu’il puisse survivre. Mais en consultant un vétérinaire, il leur confirme que le bébé est en bonne santé et que ses organes vitaux fonctionnement comme un chat normal.

En fait, cette maladie n’est pas si rare que ça. Elle est connue sous le nom de Janus et est même courant. Le cas le plus connu est celui d’un chat gris doté de deux bouches, deux nez et trois yeux et a réussi à atteindre l’âge de 12ans, un record mondial pour ce genre de maladie.

Vidéo – Chat à deux têtes:

Auteur de l’article : Nadia M.

Passionnée par l'art de la critique, je me nomme Nadia Marzouki, agée de 23ans, actuellement étudiante en master de recherche en Marketing. Mon profil de "marketeuse" m'a poussé à faire des recherches dans de multiples domaines tels que la publicité, la culture, le business international, les sciences naturelles, la psychologie, la sociologie et tout ce qui se termine par "gie"... Eperdument exaltée par la lecture des livres comme ceux de Paulo Coelho, Marc Levy, Guillaume Musso, Anna Gavalda... ceci m'a permis de me concentrer à mon tour sur l'écriture. Passionnée aussi par l'astronomie, j'essaye toujours d'etre up to date quant aux événements qui se déroulent dans la cité des sciences. En résumé, je suis une mordue de télévision, d'événements culturels et de lecture de tous genre de livres; je suis impatiente de commencer à écrire pour Tixup afin de partager mes découvertes avec les lecteurs.

Laisser un commentaire