Elle sort de prison à condition d’épouser son violeur

C’est l’histoire d’une jeune femme afghane de 19 ans qui a été violée. Un viol déguisé en adultère, Gulnaz a été condamnée à 12 ans de prison, elle croupissait dans les geôles afghanes depuis deux ans avant que la justice lui propose une libération à condition d’épouser son violeur.

Femme AfghanistanCette décision intervient suite à la mobilisation de milliers de personnes pour la faire libérer, chose que le président afghan, Hamid Karzaï ait ordonné jeudi 1er décembre.

Sauf que cette libération pourrait être pire que l’emprisonnement pour la jeune afghane, Gulnaz, puisque, dans un souci de protection de cette victime, les responsables judiciaires n’ont trouvé qu’une solution : lui faire épouser son violeur.

Stigmatisée par son statut de “violée”, Gulnaz devrait, en quelques sortes, retrouver son honneur en épousant celui qui l’a violé et dont elle a eu un enfant durant son emprisonnement.

Selon le représentant des responsables judiciaires, ce serait la jeune femme elle-même qui aurait consenti à cette union, à la condition, cependant, que son frère épouse la sœur de son futur époux afin d’être sûre que celui-ci ne l’agresserait plus.

Reportage

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Elle sort de prison à condition d’épouser son violeur

    Josette

    (4 décembre 2011 - 23:24)

    en tant qu’européenne, je suis absolument horrifiée par de telles pratiques!! si vs avez une explication coherente à cela je serais interessée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.