La poisse de la couleur verte au théâtre

Les amateurs de théâtre ont remarqué plus d’une fois que la couleur verte ne figure pas dans le décor et les costumes de la scène. Le vert porte-il la poisse ?

C’est une superstition qui remonte au moyen âge à cette époque les tissus tintées avec une solution d’arsenic, devenaient verts les comédiens qui faisaient des représentations quotidiennes finissaient par être intoxiqués.

En effet, la transpiration réactivait l’arsenic qui passait plans à l’époque classique, les comédiens de Molière refusaient également de porter le vert, bien avant Molière aussi et cela remonte au moyen age. Depuis la découverte de la pigmentation les choses ont changé, mais la superstition perdure.

Mais le vert c’est le symbole de l’islam, c’est pourquoi, nous avons constaté qu’il est utilisé, en Tunisie. Lors du spectacle d’el hadhra de FADHEL JAZIRI, la couleur verte est utilisée, signe de mysticisme, de spiritisme, en vantant les louanges des saints.

Récemment, nous avons remarqué l’existence du vert dans la pièce palestinienne qui a participé aux JTC, cela veut dire qu’il n’y a pas de superstition avec l’islam…

Salle de théâtre
Salle de théâtre

Auteur de l’article : Nabila.B.

Laisser un commentaire