Les souvenirs et les mélodies de Piaf emplissent l’air de Paris

C’est pourtant 50 ans après sa mort et Paris se sent toujours un peu plus comme Paris lorsque Edith Piaf jouait en fond sonore.

Il était difficile de ne pas entendre ce son inimitable jeudi, alors que les stations de radio ont marqué l’anniversaire en jouant ses enregistrements les plus célèbres, remplissant les cafés et les bistrots de la capitale avec une voix rauque qui n’a rien perdu de son pouvoir de se déplacer avec le passage du temps.

C’était un jour pour se souvenir de Piaf la femme, ainsi que l’interprète, avec des centaines de fans qui se sont rendus en pèlerinage à Belleville, quartier de terre-à-talon où est née Edith Giovanna Gassain d’une mère chanteuse qui allait bientôt l’abandonner.

Sur le front du 72 rue de Belleville, il ya une plaque qui déclare solennellement: «Sur les marches de cette maison Edith Piaf, dont la voix allait plus tard faire bouger le monde entier, est née dans la misère absolue le 19 Décembre 1915. »

Elle est en fait né quatre jours plus tôt dans un hôpital autour du coin: l’idée que Piaf est littéralement entrée dans le monde par les rues de Paris a été l’un des nombreux mythes qu’elle cultivait sur elle-même, dont la plupart ont été démystifié par les biographies récentes.

Un tableau représentant la fin de la chanteuse française Edith Piaf est considéré affiché dans son appartement maintenant transformée en musée à Paris, le 9 Octobre, 2013
Un tableau représentant comme est considérée la fin de la chanteuse française Edith Piaf affiché dans son appartement maintenant transformé en musée à Paris, le 9 Octobre, 2013

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.