Ban Ki-moon et des stars mondiales appellent à la paix en République Centrafricaine / Yaya Touré, Angélique Kidjo, Lilian Thuram… appellent à déposer les armes

BANGUI, République Centrafricaine, 24 février 2014/African Press Organization (APO)/ — Depuis le samedi 22 février, les principales stations de radio de la République Centrafricaine (RCA) diffusent un message du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, dans lequel il appelle les Centrafricains à cesser les tueries et à déposer les armes. Le Secrétaire général souligne également que « les musulmans et les chrétiens ont construit ce pays ensemble. Je sais que vous êtes encore capables de construire ensemble ».

Dès demain, 25 février, seront lancés d’autres appels à la paix et à la coexistence entre chrétiens et musulmans, notamment « Que vous soyez chrétiens ou musulmans, vous aimez votre pays. Alors sauvez-le. Sauvez votre Centrafrique. Arrêtez de vous battre. Déposez vos armes », disent-ils en substance.

Parmi les auteurs de ces appels figurent le footballeur Ivoirien Yaya Touré, meilleur joueur africain de l’année et par ailleurs ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP), l’artiste béninoise Angélique Kidjo, primée aux Grammys et Ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, ou l’ancien footballeur français Lilian Thuram, champion du monde de football en 1998.

Tous ces appels se veulent une contribution au retour de la paix en RCA et visent principalement les jeunes Centrafricains dont beaucoup sont impliqués dans les violences en cours. Ils interviennent à la suite de l’initiative en six points pour la RCA présentée par le Secrétaire général des Nations Unies au Conseil de sécurité, le 20 février dernier, dans laquelle il demande un renforcement rapide des effectifs de l’Union africaine et de la France sur le terrain, propose que toutes les forces internationales présentes en RCA soient placées sous un commandement coordonné unique, et que les soldats africains qui se joindront à cette force bénéficient d’un soutien logistique et financier. Le Secrétaire général plaide aussi en faveur d’un soutien rapide et tangible au Gouvernement centrafricain, et lance un appel en faveur d’une accélération du processus politique et de réconciliation, ainsi que d’un financement d’urgence pour l’aide humanitaire.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.