Sud-Soudan / Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole – 19 décembre 2013

PARIS, France, 19 décembre 2013/African Press Organization (APO)/ — Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole – 19 décembre 2013

Q – Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont commencé à évacuer leurs ressortissants du Sud-Soudan. La France envisage-t-elle d’évacuer ses 160 ressortissants ?

Comment analysez-vous la situation dans ce pays ? craignez-vous que les affrontements dégénèrent en guerre civile ?

R – Nous sommes préoccupés par la poursuite des combats à Bor et dans l’Etat de Jonglei, à la suite des violents affrontements survenus à Djouba du 15 au 17 décembre. Selon un dernier bilan, ces affrontements auraient causé la mort de 500 personnes et fait près de 800 blessés à Djouba, dont de nombreux civils.

Nous appelons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à engager au plus vite un dialogue afin de mettre un terme aux violences. La France soutient les efforts diplomatiques mis en oeuvre par l’Autorité intergouvernementale pour le développement, organisation régionale réunissant des pays de la Corne de l’Afrique.

S’agissant de nos compatriotes dans le pays (environ soixante actuellement), nous leur avons recommandé d’emprunter les vols disponibles pour quitter temporairement le Soudan du Sud. Plusieurs vols partiront de Djouba aujourd’hui et demain et devraient permettre à tous les Français qui le souhaitent de quitter la capitale. Notre ambassade est mobilisée et est en contact permanent avec nos compatriotes, qui sont informés en temps réel de l’évolution de la situation et des consignes de sécurité à respecter.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.