LE PERSONNEL DU PAM A TRAVERS LE MONDE AUX COTES DE L’AFRIQUE DU SUD ENDEUILLEE PAR LA MORT DU PRESIDENT NELSON MANDELA

ROME, Italie, 6 décembre 2013/African Press Organization (APO)/ — Aujourd’hui, les Sud-africains et les gens du monde entier, pleurent la disparition du Président Nelson Mandela, un leader exemplaire qui a été un champion de la lutte contre l’injustice et un allié de poids dans la lutte contre la faim.

Le Président Mandela a toujours accordé la plus grande considération aux personnes les plus vulnérables et défavorisées dans le monde et ses paroles et ses actions ont toujours été une source de motivation pour nous tous au Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

En 2004, lors d’une rencontre au PAM, le Président Mandela avait déclaré :

«La faim est un enjeu qui relève de la justice sociale et non pas de l’économie. Notre approche économique envers la nourriture et sa distribution reflète nos valeurs morales de base. Il existe des pays relativement pauvres, où presque tout le monde est assez bien nourri et des pays relativement riches où la malnutrition est très répandue. Les systèmes économiques de ces pays sont différents. Ceux qui ont réussi l’ont fait parce que pour eux, en finir avec la faim était une priorité. La faim est un enjeu moral.»

Le PAM compte plus de 13 000 employés, dans plus de 80 pays, qui œuvrent chaque jour pour transformer ces mots en réalité. Nous sommes convaincus que la faim n’est pas une fatalité et nous tenons à rendre hommage au Président Mandela en continuant à assurer notre mandat qui consiste à en finir avec la faim, là où elle existe.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.