République centrafricaine / Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole – 26 novembre 2013

PARIS, France, 26 novembre 2013/African Press Organization (APO)/ — Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole – 26 novembre 2013

La France salue la nomination du général Jean-Marie Michel Mokoko (Congo) en qualité de représentant spécial de l’Union africaine en République centrafricaine et de chef de la force africaine en cours de déploiement dans le pays (MISCA). Cette nomination a été faite par Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la commission de l’Union africaine.

M. Mokoko pourra compter sur le plein soutien de la France dans l’exercice de ses fonctions.

Dès l’adoption d’une nouvelle résolution du conseil de sécurité des Nations unies, les forces françaises additionnelles, dont le président de la République a annoncé l’envoi, se coordonneront de façon étroite avec la force africaine en vue de l’appuyer dans la mise en oeuvre de sa mission.

Q – On ne comprend pas très bien les déclarations officielles sur l’envoi de troupes en Centrafrique: il est question d’un millier de soldats en plus des 410 qui sont déjà sur le terrain ? Ou c’est un millier y compris les 410, soit un renfort d’environ 600 ?

R – Comme l’a souligné le ministre des Affaires étrangères dans une tribune publiée hier dans le quotidien “Le Figaro”, la situation en République centrafricaine est très préoccupante. La communauté internationale doit se mobiliser et appuyer la force africaine (MISCA). La France y prendra toute sa part.

Notre priorité, dans l’immédiat, est l’adoption prochaine d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité des Nations unies donnant un mandat à cette force.

Sur le renforcement de la présence militaire française, je vous renvoie aux déclarations du ministre de la défense.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire