Fonds pour l’accélération du développement agricole : Nouvel appel à propositions en faveur des opérateurs africains de l’agro-industrie
LIENS SPONSORISES
PHOTO DE Fonds pour l’accélération du développement agricole : Nouvel appel à propositions en faveur des opérateurs africains de l’agro-industrie
LIENS SPONSORISES
TUNIS, Tunisie, 7 novembre 2013/African Press Organization (APO)/ -- Le Fonds pour l'accélération du développement agricole (FADA) (http://www.aftfund.org/fr), un nouveau fonds fiduciaire multi-donateur, a lancé, le 1er novembre 2013, un nouvel appel à propositions pour l'obtention de dons. Géré par la Banque africaine de développement (BAD) (http://www.afdb.org), celui-ci vise à augmenter les investissements en faveur du secteur agricole africain.


Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/african-development-bank-2.png


« Si vous êtes porteur de projet d'investissement agricole et que vous êtes qualifié, le Fonds est à votre écoute ! », a ainsi déclaré Josephine Mwangi, chef de division au sein du Département de l'agriculture et de l'agro-industrie de la BAD, lors du lancement de l'appel à propositions.


Le FADA octroie des dons pouvant atteindre 1,5 million de dollars EU, afin de couvrir les coûts de conception en amont des projets, à l'instar des études de faisabilité, des études de marché, de modélisation financière, de développement de business plan et des études d'impact environnemental et social.


Le FADA entend réduire le déficit en infrastructures dans le secteur de l'agriculture, en constituant une réserve de projets prêts pour investissements, qui permettent d'attirer les institutions de financement du développement et d'autres organisations de financement du développement agricole, et d'engager le secteur privé dans la promotion de projets.


En offrant aux entrepreneurs l'opportunité de transformer des idées ingénieuses en projets “bancables”, le FADA est à même d'attirer des investisseurs rassurés par des projets rentables à faible risque, conçus par les bénéficiaires du fonds.


Pour pouvoir participer à l'appel à propositions du FADA, les demandeurs devront toutefois répondre à un certain nombre de critères, à savoir :


• démontrer que la proposition contribue au développement des infrastructures agricoles en Afrique ;


• démontrer que la proposition induit des impacts positifs pour les petits producteurs agricoles ;


• solliciter un investissement d'au moins 1 million de dollar EU ;


• être basé dans l'un des pays pilotes de l'intervention du Fonds : Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, Mozambique et Tanzanie.


L'appel à propositions du FADA est ouvert jusqu'au 31 décembre 2013.


Les demandes devront parvenir via la plateforme de candidature mise en ligne sur le site web du FADA : http://www.aftfund.org/fr


Distribué par APO (African Press Organization) pour la Banque Africaine de Développement (BAfD).



Contacts :

Chawki Chahed, chargé principal de communication, T. (+216) 71 10 27 02 / P. (+216) 98 70 31 68 / c.chahed@afdb.org

Amadou Ba, chef de l'équipe FADA, aft@afdb.org


À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) (http://www.afdb.org) est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l'Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La BAD est présente sur le terrain dans 34 pays africains, avec un Bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 53 Etats membres régionaux.

Pour plus d'information : j.mp/AFDB_Media



Voir aussi:

Réseaux Sociaux

Tixup.com est, depuis 2007, une référence du web en Tunisie et dans certains pays francophones. Fort de son succès dans le milieu estudiantin, Tixup.com s'est orienté vers une population jeune d'étudiants et chefs d'entreprises avec l'actualité en Tunisie et de part du monde (France, Belgique, Canada, Maroc, Algérie).
Proposant une panoplie de services et ressources, le portail, tunisien à la base, s'est converti en premier lieu pour toucher le grand maghreb et par la suite, il s'est internationalisé avec des visiteurs et des membres de la France, la Belgique, le Canada et d'autres pays.
Finalement, Tixup.com a su s'imposer pour devenir une référence sur le web et est continuellment en évolution pour proposer de nouveaux services et ressources (vidéos, photos, guide de voyage, petites annonces, etc.)