Mali : “L’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon ne doit pas rester impuni”
LIENS SPONSORISES
PHOTO DE Mali : “L’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon ne doit pas rester impuni”
LIENS SPONSORISES
PARIS, France, 6 novembre 2013/African Press Organization (APO)/ -- L'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon est un acte ignoble qui ne doit pas rester impuni, ont déclaré 9 organisations de défense des droits de l'Homme de la FIDH au Sahel. Les ONG demandent le strict respect de l'intégrité des journalistes, des humanitaires et des défenseurs des droits de l'Homme qui opèrent sur les théâtres de conflits et rappellent qu'au moins 60 journalistes sont déjà morts dans l'exercice de leur métier en 2013 à travers le monde.


Samedi 2 novembre vers 13h30, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes de Radio France Internationale (RFI) ont été kidnappés dans la ville de Kidal au Nord du Mali par plusieurs hommes en armes et emmenés à 12 km à l'est de la ville, sur la route de Tin-Essako, avant d'y être exécutés par balles. Ils sortaient de la maison d'Ambery Ag Ghissa, selon un responsable du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) que Gihslaine Dupont et Claude Verlon venaient d'interviewer. Selon ses déclarations et celles du chauffeur du véhicule, plusieurs hommes armés et parlant le Tamachek (la langue des Touaregs) ont pris à partis les deux journalistes français au seuil de sa maison et les auraient forcés à les suivre. Leurs corps sans vie ont été retrouvés près d'une heure après par une patrouille de l'armée française de l'opération Serval partie à leur recherche après avoir été informée de leur enlèvement.


« L'assassinat de Ghislaine et Claude est un acte ignoble et lâche qui nous a profondément choqués et indignés. Tous deux étaient des amis de la FIDH et de tous les défenseurs des droits humains qu'ils interviewaient fréquemment, et nous nous retrouvions souvent, y compris sur le terrain. Nous rendons hommage à leur professionnalisme, à leur dévouement et à leur courage. Il faut maintenant retrouver et juger leurs assassins. On ne doit plus assassiner impunément au Mali » a déclaré Karim Lahidji, président de la FIDH.


Nous nous associons à la douleur et au deuil de leurs familles, de tous nos amis de RFI et de la profession entière. Ghislaine Dupont et Claude Verlon étaient tous deux de grands professionnels, profondément humains et engagés pour leur métier, pour l'Afrique qu'ils aimaient passionnément, pour RFI bien sûr. La dernière fois que nos équipes se sont croisées sur le terrain, c'était à Kidal en juillet 2013, où Ghislaine et Claude couvraient l'élection présidentielle et où une mission de la FIDH et de l'AMDH enquêtaient au même moment.


Les responsables de ce double assassinat doivent être retrouvés et traduits en justice pour que l'impunité, qui a tant marqué le Mali ces dernières années, ne soit pas à nouveau consacrée. Le parquet de Paris a ouvert le 2 novembre 2013 une enquête pour des faits d'enlèvement et séquestration suivis de meurtres en lien avec une entreprise terroriste. L'enquête, sous l'autorité du parquet de Paris, a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et à la sous-direction antiterroriste (SDAT). Dans le même temps, le porte-parole du gouvernement malien, Mahamane Baby, a annoncé, dimanche 3 novembre l'ouverture d'une enquête judiciaire au Mali.


Alors qu'au moins 60 journalistes ont déjà été tués en 2013 à travers le monde, l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon rappelle de la plus douloureuse des façons que le strict respect de l'intégrité des journalistes comme des personnels humanitaires et des défenseurs des droits de l'Homme est plus que jamais un combat. Nos organisations appellent les États à leur responsabilité de protéger les journalistes ; les belligérants et les groupes armés de tous les conflits à respecter les conventions de Genève et le droit international humanitaire, mais aussi l'intégrité, le travail et la neutralité des journalistes et des autres acteurs non-combattants sur les théâtres de conflits.



Liste des signataires :

Association malienne des droits de l'Homme - AMDH

Association nigérienne de défense des droits de l'Homme – ANDDH

Mouvement burkinabé des droits de l'Homme et des peuples - MBDHP

Ligue tchadienne des droits de l'Homme – LTDH

Association tchadienne pour la promotion et la défense des droits de l'Homme – ATPDH

Association mauritanienne des droits de l'Homme – AMDH

Groupe Lotus – GL

Ligue des Électeurs - LE


Voir aussi:

Réseaux Sociaux

Tixup.com est, depuis 2007, une référence du web en Tunisie et dans certains pays francophones. Fort de son succès dans le milieu estudiantin, Tixup.com s'est orienté vers une population jeune d'étudiants et chefs d'entreprises avec l'actualité en Tunisie et de part du monde (France, Belgique, Canada, Maroc, Algérie).
Proposant une panoplie de services et ressources, le portail, tunisien à la base, s'est converti en premier lieu pour toucher le grand maghreb et par la suite, il s'est internationalisé avec des visiteurs et des membres de la France, la Belgique, le Canada et d'autres pays.
Finalement, Tixup.com a su s'imposer pour devenir une référence sur le web et est continuellment en évolution pour proposer de nouveaux services et ressources (vidéos, photos, guide de voyage, petites annonces, etc.)