L’EIAR et L’AGRA Lancent une Nouvelle Initiative de Reproduction pour Augmenter la Productivité des Principales Cultures de Céréales en Éthiopie

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 30 juillet 2013/African Press Organization (APO)/ — Aujourd’hui, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) (http://www.agra.org) et l’Institut éthiopien de recherche agricole (Ethiopian Institute for Agricultural Research – EIAR) lancent un nouveau programme de reproduction pour cinq cultures de céréales éthiopiennes. L’initiative intitulée « Seed System Enhancement through Development of Improved Varieties of Maize, Tef, Sorghum, Soybean and Faba bean in Ethiopia » (Amélioration du système de production des semences grâce au développement de variétés améliorées de maïs, tef, sorgho, soja, féverole) qui s’étalera sur trois ans, contribuera de façon significative à améliorer la sécurité alimentaire des ménages et leurs revenus.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/agra.jpg

L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) investira plus d’1 million de dollars pour toucher directement ou indirectement plus de 200 000 petits exploitants agricoles en Éthiopie.

La majorité des Éthiopiens comptent sur les cultures de ces céréales essentielles pour leur apports en calories et en protéines, mais les rendements sont actuellement faibles. Cette initiative permettra d’améliorer la situation concernant la sécurité alimentaire grâce au développement et au déploiement de plus de 10 variétés de cultures améliorées, meilleures que celles actuellement utilisées par les exploitants agricoles et précédemment créées, ainsi que de promouvoir ces variétés auprès des agriculteurs. L’initiative permettra également de renforcer les capacités des chercheurs, des agents de vulgarisation et des entreprises de semences publiques ou privées. Elle vise aussi à améliorer les liens entre tous les acteurs de la chaîne de valeur des cultures ciblées.

L’initiative sera mise en œuvre à travers différents pôles/centres de recherche de l’EIAR à Bako, Debre Zeit, Melkasa, Kulumsa et Pawe.

Le Dr. Adeferis Teklewolde, directeur des recherches sur les cultures à l’EIAR indique : « Les exploitants agricoles éthiopiens sont confrontés à de nombreuses contraintes, telles que la sécheresse, les maladies et les insectes ravageurs, qui, ensemble, réduisent considérablement leur rendement. Cette initiative permettra d’introduire des variétés de cultures plus résistantes à ces contraintes, contribuant ainsi à améliorer la sécurité alimentaire en Éthiopie. »

Joe DeVries, directeur du programme de l’AGRA pour les systèmes semenciers d’Afrique (PASS) qui supervise le programme, déclare : « L’AGRA est heureuse de pouvoir travailler avec le gouvernement éthiopien pour résoudre le principal goulet d’étranglement pour la productivité des exploitants agricoles. Grâce à cette collaboration, 20 tonnes de semences de pré-base et de base (la semence de base multipliée et vendue aux agriculteurs) seront mises à disposition des entreprises de semences chaque année. »

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA).

Pour de plus amples informations, veuillez consulter www.agra.org ou contacter :

Sylvia Mwichuli

Directrice de la communication et des affaires publiques

Tél. : +254.20.3675.000

Mobile : +254.736.880.620

[email protected]

Anne Wangalachi

Responsable communication

+254.20.3675.000

Mobile : +254.736.230.600

[email protected]

Pour de plus amples informations sur EIAR, veuillez consulter www.eiar.gov ou contactez:

Tel: +251 11646 0380 / +251 11645 4452

À propos de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA)

L’AGRA est un partenariat dynamique œuvrant sur tout le continent africain pour aider des millions de petits exploitants agricoles et leurs familles à sortir de la pauvreté et enrayer la faim. Les programmes de l’AGRA mettent au point des solutions pratiques pour stimuler la productivité agricole et accroître les revenus des plus pauvres tout en préservant l’environnement. L’AGRA prône des politiques soutenant son travail qui touche à tous les aspects essentiels de la chaîne de valeur agricole africaine, allant des semences, de la qualité du sol et de l’eau jusqu’à la sensibilisation aux marchés et à l’agriculture.

Le Conseil d’administration de l’AGRA est présidé par Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies. Mme Jane Karuku est la présidente de l’AGRA.Grâce au soutien de la Rockefeller Foundation, de la Bill & Melinda Gates Foundation, du Ministère britannique du développement international et d’autres donateurs, l’AGRA intervient dans toute l’Afrique subsaharienne et possède des bureaux à Nairobi, au Kenya, et à Accra, au Ghana.

À propos del’Institut éthiopien de recherche agricole (EIAR)

L’Institut éthiopien de recherche agricole est l’un des plus anciens et plus importants instituts de recherche agricole en Afrique. L’EIAR a été crée en 1966 par proclamation. Il s’appelait alors l’Institut de recherche agricole (IAR).

L’EIAR a quatre missions nationales essentielles :

Multiplication des technologies agricoles utilisant les technologies agricoles améliorées

Popularisation (pré-déploiement) des technologies agricoles améliorées

Coordination du Système national de recherche agricole

L’EIAR a consacré beaucoup d’efforts pour renforcer les capacités nationales visant à faire des recherches agricoles, à produire et introduire des technologies améliorées, à mettre l’accent sur la croissance agricole et le développement du pays. Ainsi, au cours des quarante dernières années, le recours aux technologies améliorées dans les cultures, l’élevage, les sols et l’eau, la mécanisation des travaux agricoles et forestiers, a considérablement augmenté. À ce jour, la contribution des technologiesagricoles améliorées générées et introduites par l’EIAR est un moteur de l’économie nationale.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire