ETUDIER LES MODALITES DE LA TRANSFORMATION DE LA MISMA EN UNE OPERATION DES NATIONS UNIES

ABUJA, Nigeria, 8 mars 2013/African Press Organization (APO)/ — Une session extraordinaire du Comité restreint des chefs d’état-major de la CEDEAO se tient le vendredi 8 mars 2013 à Bamako en vue d’examiner les modalités de la transformation de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (Misma) en une opération des Nations unies.

Cette rencontre est une recommandation de la 42ème session de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO tenue les 27 et 28 février 2013 à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, et se tient deux semaines après la réunion sur la révision du Concept des opérations (CONOPS) de la Misma.

En effet, les membres du Comité restreint des chefs d’état-major de la CEDEAO s’étaient réunis en session extraordinaire le jeudi 21 février 2013, à Bamako, la capitale malienne, pour approuver les résultats de la planification conjointe menée du 15 au 20 février 2013 par l’Union africaine (UA), la CEDEAO et d’autres parties prenantes sur la révision du CONOPS.

A l’issue de leurs travaux d’une journée, ils avaient entériné le CONOPS révisé de la Misma et recommandé son application effective en vue d’un retour rapide de la paix au Mali.

Le «CONOPS révisé» ainsi entériné a été transmis, pour validation et adoption, au Conseil de médiation et de sécurité ainsi qu’au 42ème Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, tenus à la fin du mois de février 2013 à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire.

La révision du CONOPS, faut-il le rappeler, s’avère nécessaire au regard de la situation actuelle au Mali, caractérisée notamment par l’intervention militaire française et le déploiement de troupes tchadiennes aux côtés des forces de la Misma.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire