L’Union africaine préoccupée par la violence en Guinée

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 4 mars 2013/African Press Organization (APO)/ — La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr Nkosazana Dlamini‐Zuma, suit avec une grave préoccupation la situation en République de Guinée, notamment lesscènes de violence observées à Conakry lors et après les manifestations autorisées organisées parles partis politiques de l’opposition, les 27 et 28 février 2013, ainsi que la tension croissante qui en résulte.

La Présidente de la Commission note les désaccords qui existent entre le Gouvernement et les partis politiques de l’opposition sur le processus devant conduire à la tenue d’élections législatives libres, régulières et transparentes, qui permettront à la Guinée de conclure la transition entamée depuis 2008. Elle souligne que les progrès accomplis sur le plan de la gouvernance économique doivent pouvoir stimuler un dialogue constructif entre le Gouvernement et l’opposition, dialogue qui seul permettra de surmonter les divergences actuelles et de créer les conditions de la tenue d’un scrutin législatif dont les résultats seront acceptés par tous les acteurs concernés.

Dans ce contexte, la Présidente de la Commission rappelle aux dirigeants politiques guinéens, aussi bien de la mouvance présidentielle que de l’opposition, la responsabilité qui leur incombe de préserver la paix et la quiétude dans leur pays et d’oeuvrer à l’émergence du consensus nécessaire en vue de l’approfondissement du processus démocratique et du relèvement des défis socio‐économiques de l’heure.

La Présidente de la Commission réitère la disponibilité de l’UA à soutenir un dialogue sincère entre les parties guinéennes pour faciliter une sortie heureuse de la crise actuelle

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire