Egypte / Déclarations du porte-parole du Quai d’Orsay –

PARIS, France, 30 janvier 2013/African Press Organization (APO)/ — Déclarations du porte-parole du Quai d’Orsay –

Q – La visite du président, prévue vendredi, sera-t-elle maintenue ?

R – Nous avons fait une déclaration hier, notamment sur les violences qui ont eu lieu à l’occasion de la commémoration du deuxième anniversaire de la révolution et l’annonce du verdict dans le procès des émeutes du stade de Port-Saïd. Nous avons dit notre préoccupation, rappelé notre attachement au droit de manifester, de manière encadrée, et appelé les parties au dialogue. Nous ne sommes pas les seuls à l’avoir fait d’ailleurs. Si j’ai lu correctement les déclarations de mon homologue américain, ses déclarations ont grosso modo la même teneur.

Pour ce qui concerne la visite du président Morsi, c’est à l’Elysée qu’il faut vous adresser.

Q – Le chef de l’armée égyptienne a déclaré ce matin que la poursuite du conflit pourrait mener à l’effondrement de l’Etat. Est-ce que vous partagez ce pessimisme ?

R – Je n’ai pas lu ces déclarations. Notre position est de dire que c’est par le dialogue qu’on arrivera à réussir la transition politique en Egypte, dans le respect des idéaux que portait la révolution égyptienne.

Q – L’installation de l’état d’urgence va à l’encontre de ce que vous venez de dire…

R – Pas nécessairement, elle peut être prise pour des raisons d’ordre public aussi.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire