LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU APPELLE L’ARMÉE MALIENNE À CESSER TOUTE INGÉRENCE DANS LES AFFAIRES POLITIQUES DU PAYS

NEW YORK, 13 décembre 2012/African Press Organization (APO)/ — M. Ban Ki-moon insiste sur l’urgence d’engager un dialogue national à Bamako

La déclaration suivante a été communiquée, le 11 décembre, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon :

Le Secrétaire général est préoccupé par les circonstances de la démission du Premier Ministre malien, M. Cheick Modibo Diarra. Le Secrétaire général appelle de nouveau l’armée à cesser toute ingérence dans les affaires politiques du pays et encourage les autorités maliennes à résoudre tous les différends par des moyens pacifiques.

Ces derniers développements soulignent l’importance d’initiatives nationales et internationales soutenues pour résoudre la crise politique à Bamako. Le Secrétaire général appelle le Président intérimaire, M. Dioncounda Traoré, à lancer rapidement des consultations pour nommer un Premier Ministre de consensus et former un gouvernement inclusif. Le Secrétaire général insiste sur l’urgence d’ engager un dialogue national au Mali afin de définir une feuille de route consensuelle pour la transition incluant la tenue d’élections et menant à la restauration complète de l’intégrité territoriale du Mali et au retour à l’ordre constitutionnel.

Le Secrétaire général se tient prêt à offrir ses bons offices ainsi que l’appui des présences onusiennes sur le terrain, pour continuer à aider le Mali à surmonter cette crise.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire