L’Union africaine appelle à la mise en œuvre immédiate des décisions du Sommet de Kampala sur la situation à l’Est de la République démocratique du Congo

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 26 novembre 2012/African Press Organization (APO)/ — La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, voudrait souligner l’importance des décisions sur la situation à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) auxquelles est arrivé le Sommet extraordinaire de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), tenue aujourd’hui, 24 novembre 2012, à Kampala. Le Sommet, auquel la Présidente de la Commission et le Commissaire à la Paix et à la Sécurité ont pris part, a articulé un plan en 10 points qui prévoit le retrait immédiat des éléments du M23 de toutes les localités qu’ils ont récemment occupées, ainsi que la mise en place d’arrangements sécuritaires pour surveiller l’évolution de la situation sur le terrain.

La Présidente de la Commission se félicite de l’engagement du Gouvernement de la RDC à écouter, évaluer et satisfaire toutes revendications légitimes du M23. Elle demande instamment au M23 de prendre immédiatement les mesures attendues de lui, conformément aux décisions de Kampala.

La Présidente de la Commission demande à tous les acteurs concernés de coopérer pleinement avec la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) et avec les arrangements régionaux neutres envisagés, en vue de faciliter la mise en œuvre de leurs mandats. À cet égard, elle souligne l’obligation qui incombe aux parties concernées de s’abstenir de toute action qui pourrait mettre en danger la sécurité et la sûreté des personnels de la MONUSCO et celles de tous autres éléments neutres.

La Présidente de la Commission réitère la vive préoccupation de l’UA face à l’aggravation de la situation humanitaire sur le terrain et aux exactions perpétrées contre les populations civiles. Elle demande à toutes les parties prenantes de garantir un accès humanitaire sans entrave, ainsi que la sécurité et la sûreté des personnels des agences et organisations humanitaires, qui opèrent dans des conditions particulièrement difficiles.

La Présidente de la Commission réitère l’appréciation de l’UA à la CIRGL, en particulier à son President en exercice, le Président Yoweri K. Museveni, pour son attachement à la promotion durable de la paix, de la sécurité et du développement dans la région. Elle en appelle à tous les pays de la région pour qu’ils appuient pleinement les efforts en cours et contribuent au règlement rapide de la crise actuelle. Elle lance également un appel à tous les États membres de l’UA pour qu’ils apportent un soutien politique et matériel aux efforts régionaux. En outre, la Présidente de la Commission exhorte les Nations unies à fournir tout le soutien nécessaire à la mise en œuvre réussie des décisions prises à Kampala.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA devrait se réunir incessamment pour examiner les décisions de Kampala et prendre l’action requise à cet égard.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire