Déclaration par la Haute représentante de l’Union européenne Catherine Ashton sur la situation à l’est du Congo

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 20 novembre 2012/African Press Organization (APO)/ — La Haute Représentante de l’Union européenne pour la Politique étrangère et de Sécurité a fait aujourd’hui la déclaration suivante:

“J’ai suivi les derniers développements à l’est du Congo avec une grande inquiétude. J’appelle le M23 à arrêter immédiatement l’offensive militaire contre la ville de Goma. Tout soutien du M23 en violation du régime des sanctions et de l’embargo sur les armes en vigueur doit arrêter.

Toutes les parties doivent autoriser un accès humanitaire sans restriction aux personnes dans le besoin. Ma collègue Kristalina Georgieva et moi-même sommes très préoccupées par les conséquences humanitaires de cette nouvelle flambée de violence, en particulier le sort de plus de 70000 déplacés internes qui ont commencé à quitter le camp de Kanyaruchinya, au nord de Goma. La Commission européenne est aux côtés de ses partenaires humanitaires pour les aider à délivrer l’aide essentielle.

Il est également important d’encourager la MONUSCO à jouer un rôle actif dans la crise en conformité avec son mandat. Son rôle est vital pour la protection des civils. Aucune action, destinée à miner le travail de la MONUSCO ne peut être tolérée.

J’appelle toutes les parties concernées, y compris les pays voisins à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’éviter une plus grande détérioration de la situation et d’empêcher que le conflit ne s’étende.

J’attends avec impatience la discussion au Conseil Affaires étrangères de demain en vue d’éviter une plus grande escalade et d’encourager une solution durable à long terme.”

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire