Aide pour le commerce en faveur des pays en développement: l’Union européenne reste numéro un

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 9 juillet 2012/African Press Organization (APO)/ — Selon un nouveau rapport de suivi présenté ce jour par la Commission européenne, l’UE et ses États membres sont restés les premiers pourvoyeurs d’aide pour le commerce dans le monde, en dépit de la crise économique actuelle. En effet, l’UE a fourni près d’un tiers de l’aide totale pour le commerce en 2010, maintenant le niveau historique de l’année précédente, avec un montant total de quelque 10,7 milliards d’EUR engagés.

En ce qui concerne l’assistance liée au commerce, l’UE et ses États membres avaient déjà atteint leur objectif de 2 milliards d’EUR en 2008 et en 2009, engagés au titre de la stratégie adoptée par l’UE en 2007 en faveur de l’aide pour le commerce. L’aide pour le commerce permet aux pays bénéficiaires d’élaborer des stratégies commerciales, de mettre en place une infrastructure liée au commerce et d’améliorer leur capacité de production en vue de favoriser la croissance et de réduire la pauvreté. Les mesures prévues visent à aider les pays à renforcer leurs capacités commerciales, notamment par des actions de formation et une coopération technique, comme le soutien aux priorités commerciales nationales, l’adaptation de la législation sur le commerce et la fourniture d’une assistance technique pour la réalisation d’études sur des questions afférentes au commerce. Selon le rapport, le montant total de l’assistance liée au commerce s’est élevé à 2,6 milliards d’EUR en 2010; l’UE et ses États membres restent les principaux pourvoyeurs, avec 60 % des engagements globaux. L’Afrique subsaharienne est toujours le principal destinataire de l’aide de l’UE pour le commerce.

Version complète du communiqué de presse:

http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/12/758&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire