Salaires, coûts, collecte de dons : les chiffres des Enfoirés

Le concert des Enfoirés se dévoile désormais en chiffres.

Voilà maintenant plus de trente ans que les Enfoirés se sont lancés pour la première fois sur scène. Retour sur les salaires, les coûts et la collecte de dons, tous les chiffres des Enfoirés.

Pas de salaires pour les Enfoirés

Comme le souligne Anne Marcassus, directrice de la société DMLSTV (et productrice du concert depuis 1993), les artistes ne sont pas payés. « Tous les artistes sont bénévoles et abandonnent leurs droits d’interprète à l’association. »

Des coûts pris en charge par TF1

Au niveau du spectacle, quasiment toutes les dépenses du concert ; comme le son, la lumière, les décors et les costumes, sont pris en charge directement par la chaîne TF1. C’est grâce aux diverses publicités diffusées pendant la retransmission télévisée, que la chaîne TF1 parvient presque à rentrer dans ses frais. À souligner néanmoins, que les autres dépenses, comme la location de la salle et l’assurance, sont à la charge des Restos du cœur. Ces investissements se veulent compenser par diverses subventions et autres partenariats.

Pas de restos sans Enfoirés

Car oui, Patrice Blanc, président de l’association créée en 1985 par Coluche le souligne très bien. « Tant que les Restos du cœur seront ouverts, nous aurons besoin des Enfoirés ». 18 millions d’euros rentrent dans les caisses des Restos du cœur chaque année, grâce aux différents concerts, ventes d’album et de DVD. Sophie Bazou, responsable des Enfoirés confirme d’ailleurs qu' »On n’a jamais pu se passer des Enfoirés. Ils ont été créés pour cela, à une époque où les Restos du cœur avaient besoin de ressources supplémentaires. Aujourd’hui, l’association a un exercice déficitaire de 10 millions d’euros, on a donc plus que jamais besoin d’eux » .

Auteur de l’article : Chris