Produis équitables : quels sont les labels dignes de confiance ?

Comme d’autres labels, ceux destinés aux produits équitables ne sont pas toujours sans reproche.

Après les labels officiels et les labels bios, place aux produits équitables. Quels sont donc, les labels dignes de confiance ?

Fairtrade Max Haavelar

Ce label signale qu’un produit a été acheté à un prix qui garantit une autonomie suffisante aux producteurs du Sud. De plus, Fairtrade Max Haavelar propose des garanties environnementales. Comme l’interdiction des OMG, une gestion durable du sol et de l’eau, ou encore d’un usage des pesticides raisonné. Attention néanmoins, puisque, même si tout semble bien sur le papier, il faut souligner qu’un prix d’achat unique est déterminé, en fonction du produit. Et cela, peut importe le pays et le niveau de vie qui peut se montrer différent. De plus, le label Fairtrade Max Haavelar est désormais ouverts pour les grands groupes. Ce qui signifie qu’il sera même possible de trouver un café Fairtrade Max Haavelar chez Mc Donald’s. Alors que ses pratiques sociales sont pourtant clairement controversées.

Pêche Durable MSC

Ce label fait nombre de polémiques. Ainsi, des pêcheries controversées ont été certifiées. Des pêcheries pêchant des espèces surexploitées. Même l’organisation WWF ; pourtant co-fondatrice de MSC en 1997, a critiqué les pratique de MSC. Sur le papier, pourtant, le label Pêche Durable MSC doit interdire les techniques de pêche destructives. Aussi bien la dynamite que le poison. De plus, les pêcheries sont dans l’obligation d’assurer la pérennité des stocks de poissons dans leurs zones.

Rainforest Alliance

Là aussi, tout comme MSC, le label Rainforest Alliance se veut souvent critiqué. D’autant plus que la certification de masse exercée rend les contrôles bien plus compliqués. Et il s’avère que de nombreux critères de certification ne sont pas respectés. De plus, même les grandes entreprises possèdent ce logo ; et propose des produits à des prix très bas. Difficile de garantir une rémunération correcte des producteurs.

Auteur de l’article : Chris