Paris s’en prend aux locations AirBnB

Les locations touristiques à Paris ne trompent pas ; le nombre d’amendes a fortement augmenté en un an.

En seulement huit mois, le nombre d’amendes n’aura eu de cesse d’évoluer. Sur l’ensemble de l’année 2017, 1,3 millions d’euros d’amendes étaient distribué ; pour 1,38 millions au mois d’août 2018.

Des records sont clairement battus à Paris, où les locations AirBnB sont remises en cause. De nombreuses amendes pour locations touristiques illégales ne cessent de voir le jour. Ian Brossat, l’adjoint au logement à la Marie de Paris souligne que le nombre d’amendes est actuellement supérieur au nombre d’amendes totales sur l’ensemble de l’année 2017. Un total de plus d’1,3 million d’euros. Toujours d’après Ian Brossat, « Entre le 1er janvier 2018 et le 15 août, on a enregistré 1,38 million d’euros d’amendes liées à des locations de meublés touristiques illégales ». Pas moins de 111 logements sont concernés, avec une moyenne de 12 000 euros d’amende. Pour Ian Brossat, les fauteurs sont des professionnels déguisés en amateurs, et les annonces en cause provenaient massivement des locations AirBnB.

De nouvelles amendes à prévoir ?

Afin de lutter contre ce phénomène, Paris a renforcé son arsenal juridique en imposant l’affichage d’un numéro d’enregistrement sur les annonces. Cela pour vérifier que les propriétaires ne dépassent pas la durée légale de location, à savoir 120 jours par an pour les résidences principales. Le projet de loi sur le logement Elan prévoit notamment de renforcer encore plus la réglementation. Pour cela, le loueur aura l’obligation de transmettre à la commune le décompte des nuitées louées pendant l’année. Et des sanctions accrues seront données aux propriétaires qui ne respectent pas ces nouvelles obligations ; ainsi que de nouvelles amendes pour les plateformes. En plein Paris, AirBnB compte 65 000 biens loués, pour 80 000 chambres d’hôtel dans la ville. 20 000 logements ont été perdus pour Paris, tous transformés en bien meublés pour touristes, et loués toute l’année.

Auteur de l’article : Chris