Manger ou boire des fruits : que choisir ?

Si les fruits sont très importants dans l’alimentation, il faut cependant bien les consommer.

Les jus de fruit sont très appréciés et consommés à tout moment de la journée. Cependant, il peut être dangereux de les considérer aussi sains qu’une consommation du même fruit, sous forme brute.

Concernant les jus de fruits industriels, dans un premier temps. Ils se présentent souvent sans la pulpe, possèdent moins de fibres et accueillent des conservateurs. Tous les nutriments et autres antioxydants de la peau et des pépins ne sont plus là. Laurent Chevalier, médecin nutritionniste au CHRU de Montpellier souligne aussi que «Boire, plutôt que manger, consommer un aliment mou sans effort de mastication est une situation nutritionnelle qui s’est malheureusement généralisée. Historiquement, les produits étaient durs, avec notamment beaucoup de racines. Ne pas mastiquer suffisamment induit des signaux de satiété qui ne sont pas du tout les mêmes». En effet, mâcher, mastiquer et broyer les aliments est la première des étapes de la digestion. Ce même passage permet donc au cerveau de comprendre l’apparition d’un produit sucré. Boire un jus de fruit amènera donc un dépassement de la dose de sucres, le cerveau n’en ayant pas eu conscience.

Boire des fruits pendant les repas

Autre problème évoqué, le risque de stockage du fructose dans le foie. Le Docteur Chevalier précise encore que «Schématiquement, la boisson apporte une dose massive de fructose qui n’est pas absorbé progressivement et métabolisé dans la cellule hépatique comme cela l’est pour le fruit. Résultat, ce fructose va se stocker en gras dans le foie et favoriser la stéatose hépatique». Consommer un jus de fruit hors des repas est aussi à éviter. L’effet du jus de fruit sera moins nocif en absorbant des fibres en même temps.

Auteur de l’article : Chris