Aventures de médecine sur l'autopsie d'un crime ce 9 février sur France 2

Aventures de médecine sur l’autopsie d’un crime ce 9 février sur France 2

Aventures de médecine sur l’autopsie d’un crime ce 9 février sur France 2 > Ce soir, le téléspectateur va pouvoir découvrir un métier que l’on connaît principalement dans les séries TV, et les films, avec les médecins légistes et les experts de la police scientifiques.

Si l’on se penche sur la réalité, leur travail est-il réellement à l’image de la fiction ? Pour répondre à cette question, Michel Cymes accompagne les techniciens en identification criminelle sur un scène de crime quelque peu particulière, celle de son propre assassinat.

En effet, l’animateur a simulé sa propre mort pour mettre en évidence les différentes étapes d’une enquête criminelle, allant de l’examen des pièces à conviction à l’examen de son cadavre ; faux bien entendu.

Récolte d’indices, prélèvement d’empreintes digitales, d’ADN, mais également expertise balistique, les lieux sont passés au peigne fin avec pour seul objectif ; établir un premier profil du tueur et reconstituer les circonstances du meurtre.

Aventures de médecine sur l’autopsie d’un crime ce 9 février sur France 2

S’en suit une autre étape essentielle, l’autopsie du cadavre. L’art de faire parler les morts est une pratique qui permet d’établir un diagnostic post-mortem en disséquant les organes du défunt et est requise par le juge d’instruction dès lors qu’une mort peut lui sembler suspecte.

Aventures de médecine sur l'autopsie d'un crime ce 9 février sur France 2
Aventures de médecine sur l’autopsie d’un crime ce 9 février sur France 2

Il est possible de voir Aventures de médecine sur l’autopsie d’un crime ce mardi 9 février 2016, à partir de 20 heures 55 sur France 2.

Cette soirée sur France 2 permet encore de découvrir d’autres spécialités qui peuvent se montrer déterminante, comme l’anthropologie, l’odontologie et l’entomologie.

Aux origines de ces techniques révolutionnaires, l’on retrouve des emblèmes de la médecine légale, comme Edmond Locard, Alphonse Bertillon, Alec Jeffreys ; l’homme à l’origine des empreintes génétiques et James Brussel, le premier profileur de l’histoire.

Auteur de l’article : Chris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.