Nouvelles opérations militaires aux alentours de Jebel Chaambi

Après l’observation de mouvements suspects aux environs de Jebel Chaambi qui pourraient être en rapport avec les terroristes, l’armée nationale et les services de la Garde Nationale ont multiplié les opérations sécuritaires aux alentours de Jebel Chaambi sans pour autant procéder à des arrestations.

Il est à rappeler que deux militaires tunisiens ont été tués et deux autres blessés le jeudi 6 juin par l’explosion d’un engin au passage de leur véhicule au Jebel Chaambi, plusieurs agents ont été blessés dans l’explosion d’autres mines auparavant. Depuis la révolution, la Tunisie est confrontée à un essor de groupuscules islamistes violents, notamment responsables d’une attaque contre l’ambassade américaine en septembre et de l’assassinat de l’opposant de gauche, Chokri Belaïd, en février.

Selon le ministère de l’Intérieur, les combattants du mont Chaambi comptent aussi des membres d’Ansar al-Charia, le principal groupe salafiste jihadiste du pays. Le groupe d’Abou Iyadh assure pourtant n’avoir aucun lien avec les événements de Chaambi.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire