23 millions de dollars pour la capture de 5 jihadistes

Washington vient de mettre 23 millions de dollars pour la capture de cinq jihadistes, l’Algérien Mokhtar Belmokhtar figure parmi la liste ainsi que le numéro un et chef de la secte islamiste nigériane de Boko Haram. Parmi cette liste, d’autres responsables du groupe Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) sont également visés par ce programme de liquidation du département d’Etat, baptisé “récompenses pour la justice”. Il ne s’agit pas de la première mise à prix sur des têtes importantes puisque ce même département offre depuis 1984 des sommes d’argent à tout informateur permettant l’arrestation ou l’élimination d’individus qui menacent les intérêts des Etats-Unis.images

Les 23 millions seront départagés ainsi en cas de réussite du programme :

La récompense la plus importante est sept millions de dollars, réservée au n°1 présumé de Boko Haram, Abubakar Shekau, qui combat actuellement l’armée du Nigéria. Cinq millions de dollars seront également offerts à quiconque apportera des renseignements décisifs concernant l’Algérien Belmokhtar, un ancien chef d’Aqmi . Donné pour mort par le Tchad en avril, il a réapparue il y a dix jours et a même menacé de lancer de nouvelles attaques au Niger après des attentats suicide fin mai. Son groupe avait mené la prise d’otages en janvier dans un complexe gazier en Algérie.

Cinq millions de dollars sont également proposés pour la tête de Yahya Abou Al-Hammam, un dirigeant algérien d’Aqmi lui aussi impliqué dans le meurtre d’un otage français en 2010. Malik Abou Abdelkarim, commandant d’Aqmi, et Oumar Ould Hamahathe porte-parole du Mouvement sont également la cible de Washington, avec trois millions chacun.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire